Dans le cadre du 50ème anniversaire de l’établissement des relations franco-chinoises, la compagnie de théâtre de rue « La Machine », dirigée par François Delarozière, a créée Long Ma, le cheval dragon.

Inspirée de la légende Chinoise Nüwa, Long Ma doit retrouver ses ailes et son temple afin de recouvrer ses pouvoirs. En effet, l’araignée géante « Kumo », profitant du sommeil du cheval dragon, lui a brûlé les ailes et volé son temple pour le dissimuler dans la ville de Calais.

Durant ces 3 jours, le spectacle proposé par « Le Channel scène nationale de Calais », a émerveillé petits et grands. Long Ma et Kumo se sont poursuivis dans les rues de la ville pour offrir aux nombreux spectateurs venus, un événement des plus impressionnants.

Habitant sur place, j’ai pu réaliser quelques photos tout au long du week-end, et qu’importe la météo, il fallait que j’aille voir et revoir chaque mouvement de ce cheval-dragon (il peut réaliser environ 60 mouvements différents) et de l’araignée.

Une véritable émotion s’installe, une sorte de complicité se met en place quand l’on fait face à Long Ma. Le regard, les mouvements, la musique et les cris, le feu, la fumée; tout est fait pour que l’on sente qu’il s’agit d’un animal et non d’une machine !

Pour moi le pari est réussi et le spectacle grandiose ! Voici donc quelques photos.

Pour compléter ce magnifique événement, vous pouvez aussi aller voir l’exposition « Extraordinaires Machines » qui se déroule au musée des beaux-arts de Calais, du jeudi 23 Juin au dimanche 27 novembre 2016. Pour plus de détails vous pouvez consulter le site de la ville

 

Écrit par